Composition d’un e-liquide pour cigarette électronique

 

A la recherche d’un sevrage efficace

Il n’est pas évident de se débarrasser en douceur du tabac classique. Cette addiction qui a tendance à s’agripper sans relâche. La cigarette électronique est une solution de plus en plus étudiée. Elle est efficace uniquement si le nouveau vapoteur prend le temps de choisir un matériel qui lui correspond et de découvrir les e-liquides et les saveurs qu’il apprécie. 

Ici, nous allons voir la composition d’un e-liquide et comment bien choisir le dosage adéquat à un sevrage réussi. 

 

La base

Il y a une multitude de e-liquides et des mélanges de saveurs à foison. Ce qui ne change pas, c’est la composition du e-liquide. Les fioles, qu’elles soient de 10ml, 50ml ou plus, renferment toujours les mêmes composants. On y retrouve la glycérine végétale qui est un composant naturel. Elle sert à créer cette vapeur et ce côté sucré. Plus le taux de glycérine végétale est élevé plus la cigarette électronique générera de la vape. Pour identifier le taux, nous retrouvons un pourcentage partagé avec le propylène glycol.  Le propylène glycol sert quant à lui, à créer du hit. Le hit, qu’est-ce que c’est ? C’est la sensation d’irritation dans la gorge que l’on peut ressentir lorsque l’on fume une cigarette classique. Le PG permet de retrouver cette sensation. On l’évalue avec le pourcentage indiqué sur le e-liquide. 

Par exemple, un e-liquide qui possède cette composition : 30% PG/ 70% VG sera à même de procurer plus de vapeur que de hit. Beaucoup de marques proposent des e-liquides de 50%PG / 50% VG. Lorsque l’on débute dans la vape, il vaut mieux commencer par ce genre de dosage pour se familiariser avec le e-liquide et petit à petit choisir ce que l’on préfère entre la vape ou le hit. 

 

Les arômes

Les e-liquides ne s’arrêtent pas au propylène glycol et à la glycérine végétale. On y trouve également les arômes alimentaires. Ce sont eux qui vont apporter ce côté si séduisant dans la vape. D’origine naturel ou synthétique, les arômes représentent 10 à 15 % du e-liquide. Plusieurs catégories sont pré-définies, même si beaucoup de marques aiment casser les codes et proposer des mélanges parfois ahurissants. Nous avons habituellement les classics, ceux qui ont le goût dit “tabac”, les gourmands, des saveurs sucrées parfois irrésistibles. C’est la catégorie généreuse. Nous avons les fruités, ceux qui sont parfaits en saison estivale ou encore les mentholés. 

 

La nicotine

Qui dit sevrage, dit nicotine. Il n’est pas obligatoire de choisir des e-liquides nicotinés. Les fabricants proposent plusieurs dosages de nicotine, dont le 0 mg. Ils permettent de continuer à prendre du plaisir en vapotant et à découvrir de nouvelles saveurs. Quant aux autres dosages, nous retrouvons la plupart du temps 3mg, 6mg,12mg, 16mg. Il s’agit d’adapter son taux de nicotine par rapport à son ancienne consommation tabagique. Les avis divergent, mais des guides permettent de vous orienter vers un dosage adapté selon votre profil d’ancien fumeur. Le but étant de réduire petit à petit ce taux de nicotine. 

 

Les additifs

Le Koolada, l’Ethyl Maltol, le Bitter Wizard, le Sour ou Acide Malique, le sweetener, acetyl, pyrazine, vanilline, c’est drôle de noms sont des additifs que l’on peut retrouver parfois dans les e-liquides. Le Koolada par exemple permet d’augmenter cette sensation de fraîcheur que l’on peut retrouver souvent dans les e-liquides fruités frais. Toutefois, la vape tente de se tourner vers une vape plus naturelle.