AFNOR : une nouvelle certification pour les eliquides !

 

L’Afnor et sa fiabilité 

2500 entreprises composent l’association Afnor. Le but de cette association est d’agencer toute l’édification des normes et des certifications. Elle est au service de l’intérêt général et du développement économique. Cette association française est le tout premier organisme a créé une certification destinée à la vape. Elle est d’ailleurs la toute première concernant le monde de la cigarette électronique : la norme XP D90-300. Elle mentionne la fabrication d’e-liquide fiable et de qualité. Spécialiste depuis 1926 en certification produits, services ou compétences professionnelles, on imagine le niveau d’exigence de cette norme. Cette norme est internationale.

Le monde de la vape connaît un essor fulgurant, c’est pour cette raison que l’Afnor s’est penchée sur ce marché pour commencer à le réglementer et à le rendre plus professionnel. Pour les fabricants d’e-liquides, il est désormais fortement recommandé de passer par la norme AFNOR pour pouvoir commercialiser ses produits. 

 

En quoi consiste la norme XP D90-300 concrètement ? 

Depuis 2014, la norme XP D90-300 contrôle et s’assure de la qualité des nouveaux e-liquides en trois temps. Tous les ans, sur les sites de production ou chez les commerçants, l’Afnor prélève des échantillons des différents produits pour s’assurer de leur sécurité pour les consommateurs.

Dans un premier temps, l’organisme vérifie que les e-liquides ne possèdent pas d’additif ou de composant dangereux pour l’homme. Toute une liste d’ingrédients est bannie de la fabrication des e-liquides comme par exemple, la nicotine de synthèse, le mutagène, le diacétyle etc .. 

La deuxième étape est la validation des dosages. L’Afnor veille à ce que les dosages maximales soient respectés. 

Et dans un troisième temps, la conformité et la sécurité des différentes fioles de e-liquide sont vérifiées. L’Afnor vérifie la sécurité enfant, l’étanchéité etc … Sans oublier les informations indispensables que l’on doit retrouver sur le flacon. Elles doivent être claires et lisibles. Une des spécificités de cette  normes est l’interdiction de composer des e-liquides de plus de 10 ml, avec de la nicotine. En très peu de temps, la vape est devenue un marché extrêmement surveillé, structuré et réglementé. 

De plus en plus de fabricants adoptent la norme Afnor, même si celle-ci n’est pas obligatoire. Les consommateurs font désormais attention à la composition de leurs produits. Cette composition doit être de plus en plus naturelle et saine. Cette norme répond à un besoin des vapers et les marques qui adoptent cette norme, ne font qu’écouter et satisfaire leurs clients pour une totale transparence. On retrouve des composants à la qualité pharmaceutique et de l’alcool à la qualité alimentaire. 

Mais ce n’est pas tout, en adoptant cette norme, les fabricants se doivent de respecter également le fait de ne pas insérer de sucralose et de colorants à l’intérieur de leurs produits, ce qui suit la logique de e-liquides plus sains. 

 

Conclusion 

En dehors de ça, la norme Afnor identifie la vape comme un milieu sérieux qui se sécurise et qui souhaite améliorer ses produits pour être reconnue comme un sevrage efficace et adapté. Il n’y a plus qu’à espérer que cette norme et les normes à venir engagent l’ensemble du monde de la vape pour créer une cohérence et une uniformité. Ainsi, les vapers n’auraient même plus besoin de se poser la question sur les composants dangereux. Ils ne seraient tout simplement plus d’actualité.